La Bête du Gévaudan

Noté 5.00 sur 5 basé sur 1 notation client
(1 avis client)

5,00  TTC

La Bête du Gévaudan de G. Lenôtre
14 X 21 cm, 48 pages, une annexe et une carte

Description

De 1764 à 1767, la province française du Gévaudan fut la proie d’un animal féroce, un loup comme on n’en avait encore jamais vu ; la bête, rusée, puissante, ne craignant ni hommes ni armes, mit la région à feu et à sang et tint en échec les dragons du roi, comme les louvetiers envoyés à sa poursuite. La chronique de ses méfaits et le nombre de ses victimes, hommes, femmes ou enfants, ont quoi faire frissonner ; d’autant que l’on ne sait pas avec certitude ce qu’était cette créature terrifiante…
G-Lenôtre raconte cette incroyable histoire avec son talent habituel, faisant revivre pour nous les principaux protagonistes d’une affaire qui n’a pas fini de faire parler d’elle.

En annexe : le rapport Martin, seule description connue de l’animal tué par Jean Chastel.

Théodore Gosselin, né en 1855 dans la région de Metz, fut historien et auteur dramatique. Arrière-petit-neveu d’André Lenôtre, le célèbre jardinier de Louis XIV, il signe ses ouvrages du pseudonyme de G. Lenôtre (G pour Gosselin, et non pour un prénom).
Passionné par la « petite histoire », dont il devint un spécialiste, il fouillait inlassablement les archives, et connaissait par cœur les Archives nationales. Véritable détective de l’Histoire, il accumula une importante documentation toute sa vie ; et ne parlait d’un lieu qu’après l’avoir visité de fond en comble, cherchant à éclaircir par ses recherches le moindre détail du sujet qui l’occupait.
Élu en 1932 à l’Académie française, succédant à René Bazin, il mourut peu de temps après, en 1935, sans avoir prononcé son discours de réception.

Informations complémentaires

Auteur

Thème

1 avis pour La Bête du Gévaudan

  1. Note 5 sur 5

    juliette

    Livre très intéressant. Une joyeuse mise en bouche de cette légende incroyable. Nos membres frémisses, de peur que cette bête viennent nous prendre dans notre sommeil. Réalité ou fiction ? Je reste de cette lecture toute ébahit. Merci à l’édition Banquises et Comètes pour votre inoubliable sélection de livres.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *