Astre d'épouvante

La présentation du « Naufragé de l’espace » de Gustave Le Rouge à Valognes nous a montré, par l’accueil que les lecteurs et lectrices de la petite cité normande lui ont réservé, à quel point la réédition du chef-d’œuvre de cet auteur protéiforme est pertinente.

A la fin du mois, la suite de cette palpitante odyssée martienne, « L’astre d’épouvante », sera disponible, sur ce site (appelé à évoluer, vous avez pu le voir). Ce roman n’est pas seulement la suite du Naufragé… ; encore plus riche que le précédent, il esquisse au détour d’une phrase ou d’un paragraphe, nombre de grands thèmes que reprendra la science-fiction, avec une clairvoyance emportant l’admiration. Riche en questions, en phénomènes étranges et en rebondissements, ce second ouvrage part littéralement, comme son héros, en exploration de l’imaginaire d’un genre alors naissant.

La force de la « bilogie » de Gustave Le Rouge tient dans cette richesse, dans toutes ces portes entrouvertes où d’autres s’engouffreront, ces fenêtres qu’ouvrent l’imagination débordante et l’érudition sans faille de l’auteur sur des ailleurs que ses continuateurs contribueront à explorer.

Foin donc de vos réticences, ô lecteurs assoiffés d’horizons lointains ; loin des clichés sur les débuts de la SF véhiculés par ses premiers ennemis, vous découvrirez une œuvre d’imagination sincère, par moment foudroyante, et pleine d’une poésie qui n’appartient qu’aux maîtres du genre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *