La journée d'un journaliste en 2890

La journée d’un journaliste en 2890, de Jules Verne

Cette nouvelle, parue aux USA en 1889, fit une brève apparition dans la presse française en 1891, avant de disparaître pour n’être finalement publiée qu’en 1910, après la mort de Jules Verne, dans un recueil de nouvelles.

Oeuvre de SF pure, la Journée d’un journaliste... n’est pas seulement l’une des seules incursions de l’inventeur du « roman scientifique » dans le domaine ; elle est aussi le fruit de la collaboration de Jules Verne et de son fils Michel, qui devint, ce qui n’allait pas de soi, l’exécuteur testamentaire littéraire du grand écrivain.

Nouvelle méconnue du grand public, fourmillant de détails amusants ou prophétiques, nous en republions la première version, parue en 1891 dans les colonnes du Petit journal. Son côté pré Steampunk n’échappera en outre à personne : c’est le futur vu du XIXe siècle.

Le texte est complété d’une préface qui en raconte l’histoire, et d’une postface consacrée aux relations entre Jules et Michel Verne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *